Header image  
Bienvenue sur le site de l'île aux fleurs  

ACCUEIL :: RETOUR ::

Guerre de Hollande

Le 23 Janvier 1672 le gouverneur général de Baas informa le roi de sa résolution de faire la guerre à la Hollande. Six compagnies de troupes royales ( près d’un millier d’hommes )  vinrent tenir garnison pour la première fois, de façon permanente en Martinique. Il fallait accélérer la construction du fort Saint-Louis. Le 7 Avril 1672 la guerre éclate entre la France et la Hollande. En 1673, de Baas fis d’énormes ravages lors d’expéditions à Curaçao, principal entrepôt des Hollandais aux Antilles. En Martinique Gémosat, ingénieur de son état, amplifia les travaux de fortifications. Le 20 Juillet 1674 se présenta devant Fort-Royal une immense flotte hollandaise de quarante-quatre vaisseaux, armés de mille cent canons, avec un équipage de trois mille quatre cent marins. Elle était commandée par l’amiral Ruyter. Le gouverneur Saint-Marthe assuma la direction de la défense. Il ne put rassembler que deux cents hommes, car pris par surprise par les Hollandais. Le 20 Juillet au matin Les Hollandais pilonnèrent le fort sous un déluge de feu et débarquèrent leurs troupes qui prirent position dans la partie marécageuse de la Savane. Mis toutes les attaques furent repoussées. De Saint-Marthe trompa de Ruyter en faisant défiler sa poignée de combattants dans une ronde qui donna à l’amiral hollandais l’illusion qu’une petite armée constituait la garnison du fort. Les Hollandais avaient subis des pertes terribles et Ruyter décida la retraite. La petite histoire raconte que la vaillance des soldats hollandais avait été mise à mal par des tonneaux de guildive (nom ancien du rhum) abandonnés sur la Savane. Il n’en demeure pas moins que David battit Goliath malgré tous les quiproquos (les Martiniquais prenant la retraite des Hollandais pour une préparation de contre-offensive ; le mauvais drapeau hisser en haut du fort laissant croire à une victoire hollandaise)